ACCUEIL  | APRÈS-VOL  |  MONTGOLFIERE  |  FAQ (questions fréquentes)  | GITE  | ENVIRONS  | 

 BON DE COMMANDE ITINERAIRE | PHOTOS   |  LIENS |  ÉQUIPE  |   CONTACT 

Les vols en montgolfière et le coronavirus COVID-19

Mise à jour le 19-8-2021

Pass sanitaire exigé.

La seule information concernant les règles pour le pass sanitaire et le transport des passagers sont les messages officiels comme NOTAM : NOtice To AirMen, publié par la Service de l'Information Aeronautique (SIA) du gouvernement. Pour le moment les autorités de l'aviation civile ne font pas de différence entre avions de ligne ou autre aeronefs impliqués dans le transport aérien des passagers - et les opérateurs de ballons commerciaux sont tous impliqué dans le transport aérien. Même nous les petit, et surtout les 'grands' avec des ballons de plus de 4 places, pilote inclus, qui sont tous detenteurs des Certificats de Transporteur Aérien. On peut pas prentendre 'je fais une activité touristique pour moins de 50 personnes, alors pas de pass sanitaire'. Oui, on transporte des touristes mais ça reste du transport aérien. Pas de paintball ou des balades avec des ânes. Et pour tous les vols dans le hexagone (il y a des avions de ligne avec moins de 50 places...) le pass sanitaire est obligatoire. Voilá le texte comme on le trouve chez la SIA:

MESURES SPECIFIQUES AUX VOLS HEXAGONAUX :
TOUT PASSAGER DE 18 ANS OU PLUS SE DEPLACANT AU SEIN DU TERRITOIRE
HEXAGONAL EN TRANSPORT PUBLIC AERIEN DOIT PRESENTER, POUR POUVOIR EMBARQUER :
- UN JUSTIFICATIF ATTESTANT D'UN SCHEMA VACCINAL COMPLET,
OU
- LE RESULTAT D'UN EXAMEN BIOLOGIQUE DE DEPISTAGE VIROLOGIQUE OU LE RESULTAT D'UN TEST PERMETTANT LA DETECTION DE LA PROTEINE N DU
SARS-COV-2 OU UN AUTOTEST REALISE SOUS LA SUPERVISION D'UN PROFESSIONNEL DE SANTE REALISE MOINS DE 72 HEURES AVANT LE VOL NE CONCLUANT PAS A UNE CONTAMINATION PAR LA COVID-19,
OU
- UN CERTIFICAT DE RETABLISSEMENT.
A COMPTER DU 30 AOUT, CES DISPOSITIONS S'APPLIQUERONT EGALEMENT AUX MEMBRES D'EQUIPAGES DES VOLS CONCERNES.

Ce qui veut dire dans la pratique alors, pass sanitaire avec QR code sur le téléphone portable, et en tant que pilote je dois le controler. Je suis équipé pour, avec le app TAC Test. Ensuite, les autres gestes barrière restent aussi en vigeur (masques, gel, prise de température éventuel etc.), mais pour des activités en extérieur le Ministère de Santé indique qu'on peut se passer de la masque si on est vacciné. Nous, on le porte dans la voiture de récup et pour l'atterrissage, le moment quand on peut se tomber dans les bras, litteralement. Et notre équipe de choc est vacciné. Si vous ne l'est pas, soit vous faites le nécessaire le veille du vol our vous faire tester, soit ce n'est pas utile d'essayer de voler avec nous par ce que on doit vous refuser à bord de notre ballon et à ce moment, votre billet de vol ou autre réservation sera périmé. C'est dur mais c'est comme ça.

9-8-2021

Après sa révision qui était ralenti par le Covid, notre ballon est de retour et on est dans la phase de test et des vols d'expérience récente et cetera pour nous remettre dans les clous réglementaire pour le transport. La météo capricieuse n'a pas aidé. Les gestes barrières restent en vigeur pour le transport aérien, pour le moment nous n'avons pas des nouvelles concernant le pass sanitaire (soit on est un activité de loisirs de moins de 50 personnes et ce n'est pas obligatoire, soit les autorités de l'aviation civile nous tomberont dessus avec l'obligation de pass sanitaire pour les vols commerciaux à l'intérieur de la France). Par précaution nous conseillons à nos passagers de se faire vacciner s'ils ne l'ont pas déjà fait. Scanner un QR code est aussi vite que de prendre votre température. Notre équipe est vacciné bien sûr.

21-06-2021

Ouf, fini le couvre-feu ! Maintenant les pilotes de ballon peuvent vraiment commencer d'organiser des vols, et surtout les 'vols d'expérience' obligatoires et dans certains cas, les vols de formation continu et des tests pour proroger les qualifications, nécessaires pour que les paperasses selon les dernières règles européennes sont en ordre. On estime que ça peut bien prendre un mois.

Alors, si tout va bien ça sera plutot vers août qu'on aura le droit (et les eurocrates seront satisfaits) de transporter les 2 passagers par vol dans notre grande 'opération commerciale' - et ça avec le même protocole anti-Covid que chez les amies de Air France, Lufthansa, etc. - masques, déclaration sur l'honneur des passagers de ne pas être contagieux, prise de température eventuel, gel, distance sanitaire, mésures de desinfection... Les autorités nous n'ont pas encore obligé de vous demander un pass sanitaire avec soit la preuve de vaccination, soit le fameux test PCR négatif de moins de 48 heures... Croisez les doits (et faites-vous vacciner !).
Je sais, la date de la reprise bouge de plus en plus vers le futur mais c'est comme ça. On est déjà dépendant de la météo et depuis peu, des paperasses et tampons nous tombent dessus comme des orages. Il faut le considérer comme une nouvelle forme de mauvaise météo qui est hors de notre contrôle.

Entretemps on entend encore le retour de notre ballon qui, il y a 5 jours, n'était pas encore totalement réparé (c'est en cours, il y a des photos de l'engin dans l'atelier avec une grande partie visiblement refait), par ce que l'envoi de quelques pièces venant d'Angleterre se déroule post-Brexit à la vitesse d'une limace grace aux barrières douanières. Voir ci-dessus concernant tampons et paperasses officielles. On a l'impression de se trouver dans le film 'Brazil' de Terry Gilliam.

Toutes les réservations qui étaient valables pendant la crise Covid (alors en mars 2020) ou acheté depuis garderont un an de validité à partir du jour de la vraie reprise de nos vols avec des passagers payants. Si c'est en août, la validité sera alors jusqu'à la fin d'août 2022, si c'est septembre (on espère vraiment pas ça !) ça sera jusq'à la fin de septembre 2022 et cetera.

(14-05-2021) Le couvre-feu, même décalé à 21:00 ou 23:00 le soir et inchangé pour le matin à 06:00, rend les vols de soir impossible par ce que l'équipe et les passagers doivent enfreindre la loi. Idem pour l'allée en route pour les rendez-vous des vols tôt le matin, généralement organisé au plus tard à 06:00 - et plus tôt en fin juin.

Entretemps, la vaccination accelère. Notre pilote sera 100% vacciné avant la reprise de nos vols, ce qui diminuera considérablement le risque de propagation pendant les atterrissages un peu sportifs avec la nacelle qui bascule et les 'embrassades' chaotiques avec des personnes dans la nacelle qui se trouvent souvant litteralement nez à nez. Si vous avez prévu de voler avec nous, être vacciné rend l'expérience de l'aventure en ballon et la sensation de liberté en air plus comme if faut, sans angoisse pour la contamination. Même si, la loi oblige, les gestes de barrière resteront de vigeur. Appelez-nous (voir Contact) pour les dernières informations sur la réprise des vols.

(22-04-2021) Nous ne prevoient pas la reprise des vols avec des passagers avant juillet. Surtout par ce que le virus circule sans relache, mais aussi par ce que la crise sanitaire et le Brexit causent des délais inhabituels pour effectuer les réparations nécessaires pour remettre notre ballon en parfait état.

Nous attendons au moins la vaccination complète de notre pilote et, on espère, l'équipe des bénévoles, avant la reprise des vols, pour éviter de devoir un 'cluster' de contamination avec la proximité des passagers et l'équipe dans et autour de la nacelle et la voiture de récup. La vaccination entière ou au moins partielle de nos passagers rendrera aussi l'acceuil des passagers pour l'après-vol possible dans des conditions de convivialité plus ou moins habituelles.
Tous les billets qui étaient valables au debut de la crise sanitaire (mars 2020), ou acheté après, et ceux reportés de 2019 à cause de météo, seront valable un an a compter de la reprise de nos vols.
Entretemps, comme depuis le debut de la crise Covid, nous ne vendons pas des billets 'pleines', mais que des pré-réservations avec un acompte d'environ 10 pourcent. Voir la page Tarifs.

(03/04/2021)
Le gouvernement français a, de nouveau, annoncé un confinement pour tout la France métropolitaine, à partir de samedi soir le 3 avril. Ensuite nous avons reçu la liste des activités aéronautiques (aviation générales/légère) autorisées et interdites. Il n’y a pas de doute: des vols ‘découverte’ sont INTERDITS.

‘Transporter’ des passagers dans un ballon pour les faire découvrir le paysage tombe clairement dans la définition des ‘vols de découverte’.

En plus, se rendre à un terrain de décollage pour ensuite faire un vol en ballon n’est pas une des raisons autorisées pour se déplacer à plus de 10 km de chez soi...

C’était déjà le cas avant l’introduction des mesures renforcées, selon la liste envoyée par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) - voire ci-dessous. On peut dire que jusqu’à début avril, la communication sur ce sujet n’était pas très clair. Maintenant c’est le cas. On se trouve alors dans la même situation que beaucoup de nos collègues dans les pays voisins, pour qui les vols ‘de loisir’ en ballon sont interdit depuis un an.

Des vols de formation, pour le maintien des qualifications/licences, et des vols de test dans le cadre de l’entretien sont encore autorisé, si on peut s’organiser pour que toute l’équipe soit autorisé de se déplacer au sol pour préparer le vol et pour récupérer le ballon qui, dans le plupart des cas, vole plus loin que 10 km...

L’impossibilité de faire des vols en printemps (avril au moins, peut-être mai) va retarder la saison des vols ‘commerciales’ avec des passagers payants une fois que les restrictions sont levées, par ce que, comme chaque pilote, on sera obligé de faire plusieurs vols non payants pour nous remettre dans les clous légales pour pouvoir piloter des ballons transportant des passagers payants.

Pour notre opération, un autre effet secondaire de la crise Covid était la fermeture de l’atelier d’entretien qui a assuré l’état de navigabilité de notre ballon depuis plus de 30 ans - ils ont fermé à cause des difficultés économiques lié au Covid. Le tour d’entretien habituel hivernale a donc été annulé et nous avons du chercher un autre atelier. Heureusement un atelier dans l’Ardèche, récemment certifié, a accepté de prendre le relais et notre ballon se trouve actuellement dans leurs mains. La toile a besoin d’une grande réparation (une partie touche a sa fin de vie et doit être remplacé), ce qui normalement prend déjà des semaines - sans compter des délais pour la livraison des matériels et pièces détachées retardé par le Covid, et si plusieurs personnes de l'atelier doivent se mettre au chômage partiel pour garder leurs enfants. Il est alors impossible de prévoir une date précise pour le reprise de notre activité.

Néanmoins,
Le Ballon Bleu s’obstine et nous continuerons. Notre ballon sera remis en état de neuf, même si le delai pour les réparations sera plus longue que d'habitude, et nous reprendrons nos vols dans l’ambiance convivial qui nous plaît, avec les après-vols ludiques, dès que la crise de Covid est assez sous contrôle (entre-temps, on va essayer de nous faire vacciner... si des doses arrivent dans notre zone rurale...).

Tous nos passagers qui tiennent des billets et/ou réservations valable pour 2020 et/ou 2021 seront alors de bienvenues pour faire leurs vols pendant un an à partir de la date de reprise de nos vols (alors si on reprend en juin 2021, votre réservation sera valable jusqu’à fin juin 2022). Même ceux qui ont des billets officiellement périmés en 2019, mais qui ont déjà fait des essais qui étaient reportés en 2020 pour mauvaises conditions météo, peuvent venir faire leurs vols.

Comme déjà expliqué, nous ne vendons pas des billets de vol pour le tarif pleine pendant la crise Covid, mais que des acomptes de pré-réservation. Ça reste alors une possibilité sans grand risque pécuniaire de faire un cadeau à vos proches, qui peuvent ensuite anticiper leur aventure. Voire notre page Tarifs.

*****

(05-02-2021)
Vue les développements (des variants du virus, les promesses de 'vaccination avant la fin d'été') il semble que nous devrons encore organiser nos vols en 2021 dans le cadre des gestes barrières, la porte des masques et cetera.
L'hiver est traditionellement la période d'entretien et des contrôles techniques du matériel, aussi moins facile à organiser avec les déplacements de longue distance nécessaires - mais on va y arriver. Ensuite nous devrons commencer la saison en douçeur avec quelques vols amicales/non payants pour nous remettre dans les clous réglementaires après l'hiver sans vols.
Les vols avec nos passagers recommenceront probablement en mai, voir juin. Ça dépendera surtout de la météo en printemps.
Pour les réservations on garde le système d'acompte et de la documentation numérique par e-mail.
En cas de nouveau confinement/interdiction des vols à cause de la pandémie, la durée de la période 'fermée' sera ajouté à la validité des réservations pour assurer que chaque passager déposera d'au moins d'une vraie saison entière pour organiser son vol.

(18-12-2020)
La France déconfine (un peu) pour fêter Noël, dans des autres pays européens on confine (un peu) plus... Içi les vols de l'aviation générale (ballons inclus) de loisirs ne sont pas interdits, ailleurs ils ne sont pas autorisés... Pour le moment notre plan de reprendre les vols en avril ou mai reste inchangé. Il est tout a fait possible de commander un vol comme cadeau de Noël, avec une invitation adaptée style Père Noël, en payant qu'un acompte et de la documentation 'tout numérique'.

Hibernation jusqu'à printemps 2021
(29-10-2020)

La France entre dans un deuxième confinement pour combattre le coronavirus, à partir de vendredi 30 octobre. Même si on peut discuter la question si des vols en montgolfières sont organisés par des commerces essentiels ou non, considérés comme du 'transport public' (ce qui est, techniquement et selon des lois européennes, le cas) ou 'activités de loisirs' (ce qui est aussi clairement le cas), on ne trouvera certainement pas une raison 'je me déplace pour faire un vol en ballon' à cocher sur les déclarations dérogatoires pour pouvoir se déplacer. Alors c'est fini les vols pour ce qui reste de la saison 2020. La plupart des équipes de montgolfière ne volent presque pas, d'habitude, entre Toussaint et le début d'avril, Covid ou non, simplement par ce que la météo et l'état des terrains ne le permettent pas. On ne perd pas beaucoup si on est confiné jusqu'à février. Il est possible que le confinement rende l'organisation de l'entretien, des contrôles techniques etc. plus difficile que d'habitude, mais on espère qu'au début de la saison 2021 on va reprendre les vols quand même.

Tous nos passagers qui ont raté la possibilité de voler en 2020 et qui tiennent des billets qui touchaient à la fin de leur validité en 2020 seront de bienvenu dans notre petite nacelle en 2021. A condition que notre pilote ne soit pas fauché par le virus.

Durée de vol
(02-08-2020)

Pour libérer plus d'espace dans notre petite nacelle et d'éviter que le pilote et les passagers se tombent dans les bras si la nacelle bascule pendant l'atterrissage, nous enlèvons une bouteille de propane pour libérer un coin de la nacelle pour un passager qui se trouvera ensuite pas pile devant le pilote. La durée ultime de vol est, par conséquence, réduite. Pour garder une marge de sécurité raisonnable, il est possible que votre vol sera raccourci un peu. Dans des conditions normales, on peut se permettre de voler 1 h 15 avant de toucher la réserve de carburant de 30 minutes ; pendant la pandémie ça sera un peu moins qu'une heure. Si le pilote constate qu'on doit traverser des zones difficiles (forêt, ravin, lac...) ou on ne peut pas atterrir et on peut tomber ensuite en panne de carburant, il prendrera la décision de terminer le vol avant la durée habituelle d'une heure. C'est normal, ça arrive déjà de temps en temps, mais ça risque d'arriver plus souvent avec les vols en 'configuration sanitaire anti-covid'.

(fin juillet 2020)

Nous avons reprises les vols d'entraînement. Le ballon et le pilote sont encore fonctionnel ! Et on découvre des petits bemols liés aux gestes barrières. Par exemple, des masques chirurgicaux (en polpypropylène) sont vraiment pas confortable dans le chaleur autour du ballon. Nous recommandons des masques en tissu 100% coton.

Le port du masque en transport aérien est obligatoire par la loi, alors il vaut mieux un masque confortable. Les passagers qui réfusent de porter le masque de manière correcte avant l'embarquement et pendant le vol seront renvoyer chez eux et leur billet de vol sera considéré comme étant consommé sans remboursement. Si vous n'avez pas de masque en tissu coton, on peut vous en prêter un pour la durée de votre aventure.

Le virus circule encore, on reste prudent. Pour éviter de se tomber dans les bras à l'atterrissage, nous prendrons moins de carburant pour libérer plus d'espace dans la nacelle. Par conséquence il est possible qu la durée du vol sera un peu moins longue, à fonction du paysage et la météo. Nous organisons des vols en fréquence réduite pour éviter de détruire le matériel (cuir nubuck, brûleurs...) par des desinfections chimiques forcées. Et il est fortement conseillé de venir avec un proche qui peut conduire votre voiture pendant la récupération du ballon - ça évitera de se trouver côte à côte dans la camionnette de l'équipe.
Clairement, l'évenement d'après-vol sera aussi moins drôle à cause du Covid-19. Pause café qu'à l'extérieur autour du grand table avec distanciation physique, pas de cérémonie de baptême des passagers...
Pour vraiment pouvoir reprendre des vols dans l'ambiance très conviviale qui est l'habitude chez nous, il faut que le virus sera sous contrôle (vaccin ?) et les gestes barrière ne seront plus nécessaires. Si nous vendons des billets ou des acomptes de réservation, il faut compter de faire ces vols en 2021, pas avant.

22 juin 2020

Nous reprendrons, si tout va bien et le virus reste sous controle, nos vols commerciaux vers fin juillet ou debut août, après la fin de l'état d'urgence sanitaire le 10/7/2020 voté par le parlement.
Nous garderons les réservations par acompte comme option principale à coté de nos billets cadeau, en vu des incertitudes causé par la pandémie. Voir notre page Tarifs.

**

23 mai 2020

Avec le déconfinement, l'interdiction formelle pour des vols de loisirs a été levée, mais les consignes sanitaires qui remplacent l'interdiction totale rendent les vols en ballon encore difficiles, voir impossible, à cause des règles de distanciation physique.

Des vols strictement privés (donc non commerciaux) sont eventuellement possible soit en solo, soit avec une deuxième personne du même foyer que le pilote, soit des personnes de la même équipe ou club qui gère le ballon.
Les vols commerciaux ne sont possibles qu'avec de l'équipement adapté: de très grandes nacelles compartimentées dans lesquelles il est possible de séparer les passagers du pilote et qui sont assez grandes pour garantir une distance de 1 m entre tous individus (dans la pratique on condamne au moins 2 places passager sur 3 si on suit strictement le principe d'un mètre entre tous les individus, alors on prend 4 passagers dans une nacelle pour 12).

Ces consignes n'ont pas encore été formellement publiées comme arrêté par les autorités, on est alors dans un floue réglementaire. Notre fédération nous conseille de ne pas encore faire des vols commerciaux et de nous limiter aux vols de loisirs en solo ou à 2 personnes, pilote inclus. Ça permet au pilote de rester dans les clous concernant l'expérience récente.

Dans la réalité, les vols commerciaux avec des nacelles non compartimentées (comme la notre) ne peuvent commencer qu'après la fin de l'état d'urgence sanitaire ou quand l'obligation pour les entreprises de garantir la distanciation physique sera formellement levée.

Entretemps, nous préférons d'attendre encore avant de faire quelque vols d'entrainement, pour nous assurer que les conditions sanitaires dans notre département restent dans le vert et que la plupart des champs d'atterrissage (chez nos voisins agriculteurs des Combrailles) seront fauchés.
Si tout va bien on aura peut-être la possibilité de recommencer nos vols avec des passagers en juillet ou août.
La patience fait partie de notre sport...

La validité de tous les billets existants qui était valables au début de la période de confinement (16 mars 2020) sera prolongée automatiquement, jusqu'à la fin de 2021. Les passagers qui ont vu leur vol reporté fin 2019 au-delà de la validité de leur billet par cause de météo seront également de bienvenu dans notre nacelle dès que nous pouvons reprendre nos vols.

***

Depuis le 17 mars 2020, les déplacements et l’ouverture des commerces et entreprises sont limités en France dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19. Le 21 mars, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) a formellement interdit des vols de loisirs avec n’importe quel type d’aéronef.
Notre saison de vol débutera alors avec un délai pour le moment imprévisible, qui dépend de la propagation de l’épidémie et les mesures de santé publique. Certains compagnies de montgolfière en Europe ont déjà annulé toutes leurs vols jusqu’à juillet et nous ne pouvons pas être plus optimiste que ça.
La validité de tous les billets existants qui sont valables pendant la période de confinement sera prolongée automatiquement, pour une durée identique aux nombre de mois de confinement. Le plupart de nos passagers ont reçu un e-mail pour les informer.

Ceux qui, malgré la crise, souhaitent donner un cadeau ludique à leurs proches, peuvent acheter une invitation de vol personnalisée par e-mail, pour 55 euros. Cette somme sera valable en tant qu'avoir pour l'achat d'un vrai billet de vol, pendant 6 mois après la fin des mésures de confinement et la distanciation physique obligatoire par le gouvernement française. Voir ci-dessous pour une exemple d'une invitation.
Nous ne vendons pas des billets au tarif pleine pendant la crise sanitaire, vue les incertitudes. Si vous achetez un billet après la crise sanitaire, votre avoir de 55 euros sera prise en compte. Le billet sera ensuite valable un an à partir de la date d'achat.
L'invitation et les documents accompagnants (dépliants d'information) seront envoyés en forme des fichiers pdf, imprimable par vous-même ou à envoyer à vos proches comme cadeau 'virtuel' pour une 'fête à distance'.

Dès que la crise sera derrière nous, nous vous acceuillerons avec plaisir dans la nacelle de notre montgolfière pour une belle aventure dans le ciel des Combrailles.

Pour votre commande d'une invitation ludique pendant la crise,
utiliser le bon de commande adapté
.

Scanner-le en envoyez-le par e-mail, ou (si vous n'avez pas de scanner - ça marche aussi par smartphone) mentionnez tous les informations mentionnés sur le bon (noms, ages, données de contact etc.). leballonbleuATorange.fr .
On est aussi là pour répondre à toutes vos questions par téléphone: 0473853157 ou 0625062438.


Offre spéciale , promotion hors saison montgolfière et gîte.

Invitation ludique

L'invitation de vol personnalisée peut être adaptée à vos souhaits et sera envoyé en version pdf, imprimable chez vous et facile à envoyer comme fichier joint par e-mail à vos proches pour une fête à distance.

Tarifs standards

Vous trouverez tous nos tarifs standards (hors confinement) et les informations sur les différentes prestations sur notre page
Tarifs habituels.


Nous sommes disponibles pour répondre à vos questions tous les jours de 14:00 à 20:00 : 04 73 85 31 57.

Plus de détails sur les vols sur la page FAQ.

Télécharchez notre dépliant en pdf.

Nos Conditions Générales .

Passez votre commande 
Si nécessaire, téléchargez Foxit PDF Reader Foxit reader link
pour lire et imprimer le formulaire.

Le Ballon Bleu - Les Buissons - 63390 Sauret-Besserve - Tel: 04 73 85 31 57 - e-mail - Portable: 06 25 06 24 38  - SIRET: 751 993 528 00015